Huma-Num Science Ouverte, un projet soutenu par le Fonds national pour la science ouverte (FNSO)

Huma-Num Science Ouverte est un projet soutenu par le Fonds national pour la science ouverte (FNSO) dans le cadre du volet « infrastructure de recherche » de son premier appel à projet.

Le projet d’Huma-Num, intitulé Huma-Num Science Ouverte (HNSO), est conçu pour développer une mise à niveau rapide de ses services de stockage et publication des données scientifiques.  Il s’agit tout d’abord d’améliorer les plateformes NAKALA (stockage et documentation de documents et données SHS) et ISIDORE (moteur de recherche pour les publications et données en SHS) afin de les rendre pleinement compatibles avec les principes FAIR  – Facile à trouver, Accessible, Interopérable et Réutilisable. L’objectif est également de renforcer l’écosystème de travail intégré que propose la TGIR Huma-Num dans le but d’accroître la découvrabilité des données des SHS.

Ce projet a ainsi pour ambition de favoriser l’appropriation des outils de la science ouverte pour les acteurs des disciplines SHS. L’amélioration continue et la constance dans l’accès aux données représentent, plus que jamais, un enjeu majeur pour une science étayée, cumulative et en mouvement.

En savoir plus sur le Fonds national pour la science ouverte

Projet financé avec le soutien du Fonds National pour la Science Ouverte »


1 réponse

  1. 2 décembre 2021

    […] [3] “OPERAS is the European Research Infrastructure for the development of open scholarly communication in the social sciences and humanities.” https://operas.hypotheses.org/category/projects/operas-p [4] Réseau MAPS : Réseau thématique de modélisation multi-agents appliquée aux phénomènes spatialisés. https://maps.hypotheses.org/ [5] EURHISHFIRM a pour projet de concevoir une infrastructure de recherche de classe mondiale pour collecter, fusionner, extraire, rassembler, aligner et partager des données historiques détaillées de haute qualité au niveau des entreprises pour l’Europe. https://eurhisfirm.eu/ [6] EOSC, en étant le portail d’accès aux données, services et ressources des instituts de recherches européens, facilite l’interopérabilité et l’échange. https://www.ouvrirlascience.fr/portail-web-de-leosc/ [7] Pour en savoir plus : https://www.eosc-pillar.eu/ [8]https://humanid.huma-num.fr/ [9] L’ensemble des étapes et des outils présentés ici sont consultables à l’adresse suivante : https://www.huma-num.fr/les-services-par-etapes/ [10] Une introduction à la gestion et au partage des données de la recherche—Le cycle de vie des données. (s. d.). https://www.inist.fr/wp-content/uploads/donnees/co/module_Donnees_recherche_7.html [11] Les données sont classées en trois catégories : les données “chaudes” désignent les données dont l’accès est fréquent, les données “tièdes” sont consultées de façon plus modérée et les données “froides” sont les données qui n’ont plus lieu d’être consultées (https://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2alpha/alpha-fra.html?lang=fra&i=&index=frt&srchtxt=DONNEES%20CHAUDES ) [12] https://www.huma-num.fr/presentation/#cogrid [13]https://www.cines.fr/archivage/typologies/donnees-scientifiques/ [14] Pour en savoir plus : https://omeka.fr/presentation-omeka [15] Pour en savoir plus : https://documentation.huma-num.fr/hebergement-web/ [16] Pour en savoir plus : https://cat.opidor.fr/index.php/Nakala [17] Pour en savoir plus : https://isidore.science/about [18] Différents groupes de travail œuvrent actuellement sur cette problématique des formats de fichiers, et donc de la préservation et la pérennisation des données. C’est le cas, en France, la Cellule nationale de veille instituée par le Groupe PIN, de l’Association ARISTOTE, dont le CINES et la BnF, pour ne citer qu’eux, font partie. [19] rédaction. (s. d.). Huma-Num Science Ouverte, un projet soutenu par le Fonds national pour la science ouverte (FNSO) [Billet]. Le blog d’Huma-Num et de ses consortiums. https://humanum.hypotheses.org/6407 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.