La TGIR Huma-Num et la Science Ouverte

Plan pour la Science OuverteL’annonce d’un plan national par le ministère de lʼenseignement supérieur, de la recherche et de lʼinnovation est l’occasion de rappeler l’engagement de la TGIR Huma-Num pour la Science Ouverte. Depuis 2013 la TGIR Huma-Num accompagne les communautés des sciences humaines et sociales afin qu’elles produisent des données réutilisables et référencées dans les grands moteurs de recherche disciplinaires et grand public. Huma-Num propose un accompagnement immédiat (hébergement web, stockage, machines virtuelles, Huma-num Box) puis un ensemble de services numériques urbanisés qui apportent une  valeur ajoutée (offre d’outils de traitement des données SHSNAKALA, ISIDORE) aux données de la recherche.
Aujourd’hui, la TGIR Huma-Num s’inscrit dans une démarche d’application des FAIR principles et développe ses services numériques afin de répondre aux exigences d’ouverture et de qualité des données des sciences humaines et sociales.

L’engagement de la TGIR Huma-Num dans l’utilisation des méthodes et techniques du linked open data (LOD) permet aujourd’hui de proposer un écosystème stable et innovant pour la gestion des données et leur publication. Pour ceci, Huma-Num s’associe avec les acteurs des domaines de l’édition numérique, dont OpenEdition Center, afin de permettre une publication des données de recherche SHS dans les différents supports de transmission des savoirs (revues, carnets, livres).

Plan pour la Science Ouverte : renforcer ISIDORE et scanR

Plan pour la Science Ouverte : renforcer ISIDORE et scanR

Les enjeux autour des questions méthodologiques et organisationnelles pour la préservation à long terme des données de la recherche sont également au cœur des services de la TGIR Huma-Num. Le projet pilote lancé en 2009 avec le service interministériel des Archives de France  (SIAF) et le centre informatique de l’enseignement supérieur (CINES), a permis de mettre en œuvre et de développer un service d’archivage intermédiaire des données numériques de la recherche adapté pour les disciplines des SHS. L’utilisation optimale de ce dispositif est renforcée par la prise en compte des data management plan.

La Science Ouverte vise à construire « un écosystème dans lequel la science est plus cumulative, plus fortement étayée par des données, plus transparente, plus rapide et d’accès plus universel. Elle induit une démocratisation de l’accès aux savoirs, utile à la recherche, à la formation, à l’économie, à la société ». La TGIR Huma-Num s’inscrit pleinement dans la construction et l’utilisation de cet écosystème pour les disciplines des SHS.

Ressources :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.