NAKALONA : un pack logiciel pour créer des bibliothèques numériques de recherche avec NAKALA

NAKALONA

Huma-Num, la Très Grande Infrastructure de Recherche des humanités numériques, lance « NAKALONA » : un pack logiciel associant le système de gestion de documents numériques Omeka (développé par le Roy Rosenzweig Center for History and New Media, de la George Mason University, Virginie, USA) et le service NAKALA développé par Huma-Num. NAKALONA associe la puissance d’Omeka en matière d’édition et de gestion de collections de documents numériques et la stabilité du service de partage de documents et de données interopérables NAKALA.

NAKALONA vous permet de montrer les documents et données stockés dans NAKALA et d’indexer leurs métadonnées avec le moteur de recherche de OMEKA. Les métadonnées, issues de NAKALA, peuvent également être enrichies dans l’outil OMEKA.

NAKALONA : vue depuis omeka

NAKALONA : vue depuis OMEKA

NAKALONA vous permet de gérer l’ajout, la description, l’organisation de vos documents (en collection ou corpus) et leur synchronisation avec NAKALA et ce depuis l’interface de gestion d’OMEKA. Facilitant ainsi l’éditorialisation de vos collections, corpus ou fonds d’archives de documents, NAKALONA est compatible et optimisé pour le signalement de vos documents dans ISIDORE. Avec ce pack, la TGIR Huma-Num, qui offre déjà plusieurs services pour le traitement des documents et données de la recherche en SHS, propose une chaine cohérente et complète dans la gestion des données, du traitement numérique à la diffusion contrôlée sur le web.

En d’autres termes, NAKALONA vous permet de déposer vos documents dans NAKALA, de les documenter (métadonnées), de les récupérer en vue de créer des corpus éditoriaux et des expositions sur le web, de les organiser suivant vos besoins, afin de les signaler dans les grands moteurs de recherche scientifique dont ISIDORE (mais aussi Gallica…).

NAKALONA : Diagramme

NAKALONA : Diagramme

Ce pack est entièrement géré et administré par l’équipe de la TGIR Huma-Num sur ses propres serveurs. Il est proposé uniquement en mode « logiciel en tant que service » (Software As A Service ou SAAS) sur la plateforme nakalona.fr mise en œuvre par Huma-Num.

NAKALONA est gratuit.

Pour plus de renseignement sur NAKALONA, contactez-nous via notre site web.

Enfin, pour ouvrir un compte NAKALONA, contactez-nous via la procédure standard de demande d’ouverture de services par email.

Remarque : NAKALONA est un pack logiciel expérimental dont les conditions d’utilisation peuvent évoluer en fonction des contraintes techniques et des retours d’expérience fournis par ses utilisateurs.


HUMA-NUM LAUNCHES THE SOFTWARE PACKAGE NAKALONA

NAKALONA

Huma-Num, the Very Large Facility on Digital Humanities launches NAKALONA, a software package which connects the content management system OMEKA (created by the Roy Rosenzweig Center for History and New Media, George Mason University, Virginia, USA) and NAKALA, a service created by Huma-Num.

Nakalona combines the power of Omeka for editing and displaying digital data and the features of Nakala’s repository for sharing data and metadata in an interoperable way.

NAKALONA : vue depuis omeka

NAKALONA : vue depuis OMEKA

The main goal of NAKALONA is to offer the possibility of sharing and displaying the data and metadata already stored inside Nakala while taking advantage of OMEKA’s possibilities such as its powerful search engine.

With this software package, the TGIR Huma-Num, which already provides several services for documents and research data processing in Humanities and Social Sciences, offers a consistent and complete chain for managing and disseminating data and metadata. In addition, your data are ready to be crawled by other services such as ISIDORE, Gallica (BNF) and so on.

NAKALONA : Diagramme

NAKALONA : Diagramme

This software package is entirely managed and administered by the TGIR Huma-Num team, and provided as a Software As A Service (SAAS).


3 réponses

  1. 8 avril 2016

    […] outil d’Huma-Num, qui n’était pas encore nommé le 14 janvier mais qui a pris le nom depuis de Nakalona. Ce dernier couple un service de stockage avec le logiciel de gestion et de diffusion des données, Omeka. […]

  2. 28 juin 2016

    […] Nakalona, ferme de sites Omeka, avec possibilité d’import de données et métadonnées stockées dans la plateforme Nakala, Huma-Num, CNRS : http://humanum.hypotheses.org/2095 […]

  3. 13 juillet 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *